Notre Gamme

Accueil / Portfolio / NÉOMYCINE UNIMED


NÉOMYCINE UNIMED

Sulfate de néomycine, Collyre


NÉOMYCINE UNIMED®

Sulfate de néomycine

FORMES et PRÉSENTATIONS

Collyre : Flacon compte-gouttes de 5 ml.

COMPOSITION
 

p flacon

Néomycine (DCI) sulfate

35 000 UI

(soit en néomycine : 350 mg/100 ml)

Excipients : Phosphate monosodique monohydraté, Phosphate disodique anhydre, Nitrate Phényl Mercure, Chlorure de Sodium, et Eau purifiée

 
INDICATIONS

Traitement antibactérien local des conjonctivites, des kératites et des ulcères cornéens dus à des germes sensibles à la néomycine.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l’utilisation appropriée des antibactériens.

POSOLOGIE ET MODE D’ADMINISTRATION

1 goutte dans le cul-de-sac conjonctival inférieur 3 à 8 fois par jour, selon la gravité, pendant 7 jours en moyenne.

CONTRE-INDICATIONS

Hypersensibilité à l’un des composants.

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

Mises en garde :
En cas d’hypersensibilité, arrêt du traitement.

Précautions d’emploi :
En l’absence d’amélioration rapide ou en cas de traitement prolongé, une surveillance médicale régulière comportant des contrôles bactériologiques avec étude de la sensibilité du germe, permet de dépister une résistance au produit et d’adapter éventuellement le traitement.
Le collyre ne doit pas être employé en injection péri ou intraoculaire.
En cas de traitement concomitant par un collyre contenant un principe actif différent, instiller les collyres à 15 minutes d’intervalle.

EFFETS INDÉSIRABLES

Possibilité d’irritation transitoire.
Risque de réaction d’hypersensibilité.

PHARMACODYNAMIE

Antibiotique bactéricide de la famille des aminosides.

SPECTRE D’ACTIVITÉ ANTIBACTÉRIENNE :

La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d’informations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d’infections sévères. Ces données ne peuvent apporter qu’une orientation sur les probabilités de la sensibilité d’une souche bactérienne à cet antibiotique.

Lorsque la variabilité de la prévalence de la résistance en France est connue pour une espèce bactérienne, la fréquence de résistance acquise en France (> 10 % ; valeurs extrêmes) est indiquée entre parenthèses.

Espèces sensibles :

Aérobies à Gram + : corynebacterium, Listeria monocytogenes, staphylococcus méti-S.
Aérobies à Gram – : acinetobacter, essentiellement Acinetobacter baumannii (50-75 %), Branhamella catarrhalis, campylobacter, Citrobacter freundii (20-25 %), Citrobacter koseri, Enterobacter aerogenes (?), Enterobacter cloacae (10-20 %), Escherichia coli (15-25 %), Haemophilus influenzae (25-35 %), klebsiella (10-15 %), Morganella morganii (10-20 %), Proteus mirabilis (20-50 %), Proteus vulgaris (?), Providencia rettgeri (?), salmonella (?), serratia (?), shigella (?), yersinia (?).

Espèces modérément sensibles (in vitro de sensibilité intermédiaire) :

Aérobies à Gram – : pasteurella.

Espèces résistantes :

Aérobies à Gram + : entérocoques, Nocardia asteroides, staphylococcus méti-R*, streptococcus.
Aérobies à Gram – : Alcaligenes denitrificans, burkholderia, flavobacterium sp, Providencia stuartii, Pseudomonas aeruginosa, Stenotrophomonas maltophilia.
Anaérobies : bactéries anaérobies strictes.
Autres : chlamydia, mycoplasmes, rickettsies.

* La fréquence de résistance à la méticilline est d’environ 30 à 50 % de l’ensemble des staphylocoques et se rencontre surtout en milieu hospitalier.

Remarque : ce spectre correspond à celui des formes systémiques de cet antibiotique. Avec les présentations pharmaceutiques locales, les concentrations obtenues in situ sont très supérieures aux concentrations plasmatiques. Quelques incertitudes demeurent sur la cinétique des concentrations in situ, sur les conditions physicochimiques locales qui peuvent modifier l’activité de l’antibiotique et sur la stabilité du produit in situ.

PHARMACOCINÉTIQUE

En usage topique, la néomycine pénètre mal la cornée.

CONDITIONS DE CONSERVATION

Après ouverture : à utiliser dans les 15 jours.

LISTE I
AMM : 909 313 1

Sulfate de néomycine, Collyre

Flacon compte-gouttes de 5 ml.



  • MYDRICOLMYDRICOL

    Tropicamide, Collyre à 0,5 %.

    DOPERANDOPERAN

    Métoclopramide,solution injectable

    FUROXEM 20FUROXEM 20

    Furosémide, Solution injectable

    K 7.46%K 7.46%

    solution a diluer pour perfusion

  • KETOMEDKETOMED

    solution injectable I.M stricte.

    LEVOJECTLEVOJECT

    Levofloxacine, solution injectable

    Na 10% Na 10%

    solution a diluer pour perfusion I.V.

    OFLOJECTOFLOJECT

    solution injectable pour perfusion

  • SEDATYLSEDATYL

    Sulpiride, solution injectable I.M.

    VAAMOX 500 mgVAAMOX 500 mg

    Amoxicilline, acide clavulanique,

    VAAMOX 2gVAAMOX 2g

    Amoxicilline, acide clavulanique,

    VAAMOX 1g VAAMOX 1g

    Amoxicilline, acide clavulanique,

Contactez-nous

Nous ne sommes pas en ligne. Mais vous pouvez nous envoyer un courrier électronique et nous vous répondrons, dès que possible.

Questions ou préoccupations? J'aimerais vous aider!

Clic ENTER pour chatter